Lorsque votre lieu de travail est la Chambre des
communes, il est facile pour les « personnes bizarres et
effrayantes » de vous surveiller.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+

(Photo : Adrian Wyld/Canadian Press)

Michelle Rempel en a apporté la preuve. Mardi, la députée
conservatrice a reçu une lettre anonyme l’attaquant sur ses choix
vestimentaires.

« Portiez-vous un soutien-gorge jeudi ? », demande
la lettre, dans laquelle le nom de Michelle Rempel a été mal orthographié deux
fois. La politicienne a riposté en publiant la lettre sur Twitter, afin de
partager son écœurement.

Un mec bizarre et effrayant m’a écrit de façon anonyme
pour me dire que c’est de ma faute s’il est bizarre et effrayant.                                         

Et ce n’est pas la première fois. Lors d’une interview récente, Michelle Rempel
a révélé que ce genre de harcèlement est relativement régulier.

« Je reçois tout le temps des tonnes de lettres »,
a-t-elle dit, « ma politique est de ne pas les mettre en avant, mais
parfois, c’est juste plus fort que nous ».

Jusqu’à présent, sa place politique lui a valu
d’innombrables lettres d’insultes et de menaces de mort. D’après ce que nous savons,
ces incidents ont été rapportés à la police.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+

(Photo :
@MichelleRempel/Twitter)

OH OUI, C’EST DÉJÀ FAIT

Jessica Ankomah

Yahoo Canada Style

SHARE