L’état de santé de l’ancien président n’a jamais été aussi préoccupant. La mort de Jacques Chirac a même été annoncée sur les réseaux sociaux ce mercredi 21 septembre, notamment par l’ancienne ministre Christine Boutin. Sur Twitter, plusieurs journalistes faisant état de l’émotion des rédactions qui se préparaient aux hommages de circonstance.

christine-boutin-a-tweete-mort-de-chirac

Alors que tout le monde s’en prenait à l’ancienne ministre suite à l’apparition vers midi du tweet laconique « Mort de #Chirac« , la famille de l’ancien chef de l’État a réagi.

« Jacques Chirac est toujours hospitalisé à Paris pour une infection pulmonaire. Il n’y a rien de plus à ajouter, le président Chirac est traité pour une infection pulmonaire et je veux rendre hommage à l’exceptionnelle qualité des équipes médicales« , a déclaré mercredi à l’AFP le gendre de l’ancien président, Frédéric Salat-Baroux, époux de Claude Chirac. Ce dernier a ajouté qu’il « demande instamment durant cette période d’hospitalisation à ce qu’on respecte sa tranquillité, celle de son épouse, celle de sa fille et celle de son petit-fils« . Furieux de l’annonce de la mort du populaire ex-président par Christine Boutin sur son compte Twitter (a-t-elle été hackée ?), il a tenu à faire part de sa colère envers cette dernière. « Dans quel monde vit-on où l’on soit contraint de rappeler ces principes fondamentaux d’humanité et de respect ?« , a-t-il fustigé.

Jacques Chirac a été hospitalisé dimanche 18 septembre pour « une infection pulmonaire« , après le malaise de ce dernier lors de son séjour de plusieurs semaines au Maroc. Il avait été rapatrié en France par jet privé avec ses proches. L’ancien président se trouve à l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière, à Paris.

SHARE