• Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google+

Le miel est utilisée depuis des siècles pour traiter des blessures. Une étude australienne, vient confirmer ses propriétés anti-infection.Le miel qui fait à partir du nectar de la fleur manukaest habituellement plus foncé que la plupart des miels et a un goût plus fort pouvait détruire le streptocoque pyogène qui est souvent associé à des blessures chroniques tardant à guérir.

Le miel, en faible concentration, pouvait prévenir la formation de biofilm par les bactéries ou détruire 85% de biofilm déjà formé en l’espace de deux heures. Il empêchait aussi les bactéries de se lier aux tissus blessés.Aucun cas de bactérie résistante au miel n’a été rapporté à date, soulignent les chercheurs de cette étude. Le miel est aussi moins dispendieux que les antibiotiques et peut compléter des traitements avec ces derniers.

SHARE